Police Nationale du Mali

proche de vous, pour vous servir et vous protéger

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile renforce les capacités des forces de sécurité sur l’audition des survivantes de VBG au Mali

Les forces de sécurité jouent un rôle important dans la protection et la promotion des droits des femmes. C’est ce qu’a souligné le 16 Mai 2016, le Commissaire Divisionnaire Adama Coulibaly Directeur de la formation représentant le Directeur Général de la Police Nationale,  lors de l’ouverture de l’atelier de Formation des policiers sur « L’audition des survivantes de VBG à Mopti. « Cette formation a-t-il rappelé est le fruit du partenariat entre ONU Femmes et le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile/Direction Générale de la Police Nationale dans le cadre de la promotion des droits des femmes et la lutte contre les VBG à travers le projet ligne verte 80 333 VBG ».

pl2

Il a invité les participants, je cite « Je vous invite donc à vous approprier ces connaissances et à mettre utilement vos savoirs et savoir- faire au service des populations spécifiquement des couches vulnérables qui sont les femmes ». Placé sous la présidence du Gouverneur de la Région de Mopti, l’atelier a enregistré la participation du Directeur Régional de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ; les représentants de ONU Femmes ; du Directeur régional de la police de Mopti, du Représentant du Directeur National de la Police ; les représentants des agences du système des Nations Unies, des forces de sécurité ainsi que des représentants de la société civile.

pl3

Des messages d’interpellation et de prise de conscience ont marqué la cérémonie d’ouverture afin que la protection et la prise en charge des femmes soient une priorité dans la conduite et la pratique des éléments des forces de sécurité. Dans son allocution le Directeur Régional de la promotion de la femme, de l’enfant et de la Famille a mis l’accent sur les statistiques VBG dans la Région de Mopti. Madame la Représentante du Représentant de ONU Femmes a affirmé « Tenant compte des statistiques alarmants en matière de VBG, il est important de prendre des mesures visant à renforcer les niveaux de connaissance des acteurs intervenant dans la chaîne de prise en charge ». L’atelier a eu pour objectif de renforcer les capacités des policiers sur l’audition des survivantes de VBG. Spécifiquement il s’agit de : (i) partager les rapports sur les inégalités Genre au Mali ; (ii) échanger sur la promotion des droits des
femmes et les résolutions des Nations Unies ; (iii) Identifier les causes profondes, les facteurs favorisant en situation d’urgence les VBG ; les effets/ conséquences des VBG ; (iv) Articuler la relation entre la crise et les VBG en général et les VBG en situations de conflit en particulier; (v) Maîtriser les cadres internationaux et les outils standards de lutte contre les VBG en situation d’urgence; (vi) Informer les intervenants sur la gestion et l’utilisation éthique et sécuritaire des données VBG ; (vii) Maîtriser les techniques d’écoute et d’audition des survivantes des VBG. Cette session est dédiée à un nombre total de 30 agents de la police venant des différentes régions du Mali à savoir Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti, Tombouctou, Gao et Ségou pour 5 jours.

pl4

Updated: 20 mai 2016 — 9 h 01 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Police Nationale du Mali © 2015 Accueil